Burn out & épuisement

Le burn out est un mal du sciècle ; la conséquence d’une société qui exige toujours d’avantage, dans des délais et à des coûts réduits.

Contrairement aux idées reçues, le burn out ne concerne pas que l’homme d’affaire, tout juste passé la quarantaine, à l’agenda surchargé.

Il touche également les jeunes durant leur parcours scolaire ainsi que les femmes au foyer auxquelles la société demande toujours plus.

Il est d’autant plus difficile pour ceux qui sont affectés par cette pathologie de l’admettre puisqu’elle les touche dans leur estime d’eux-même.

Le burn out est une pathologie aujourd’hui reconnue. Ceux qui en souffrent ne sont plus vus comme des « paresseux » ou des « faibles ». Non traité, le burn out peut avoir des conséquences graves pour la santé tant physqie que mentale du patient.

 

Quand ?

  • Quand je ne me reconnais plus,
  • Quand je me sens systématiquement stressé,
  • Quand je suis démotivé,
  • Quand je me sens écrasé / acculé / découragé par les tâches à réaliser,
  • Quand je me sens submergé par ce qui arrive,
  • Quand je ne dirige plus rien,
  • Quand tout m’échappe,
  • Quand je n’arrive plus à dire « non »,
  • Quand j’ai perdu le sens de ce que je fais,
  • Quand ce que je fais n’a plus de sens,
  • Quand je ne me sens pas / plus à ma place,
  • Quand je n’en peux plus,
  • Quand c’est la descente aux enfers.

 

Qui ?

Tout le monde peut souffrir d’un burn out, quel que soit l’âge et le sexe de la personne. Sont cependant tout particulièrement concernés les :

  • Etudiants,
  • Employés, salariés, cadres et indépendants,
  • Femmes au foyer.